Les produits

Un terroir, un savoir-faire : une combinaison idéale pour offrir des produits de qualité et de saison…certains reconnus par des labels.

Notre « crac-crac »

Les chips de Barre font un « crac-crac » bien particulier quand on les mange ! Ces chips qui ont le goût du terroir sont le résultat d’une entreprise familiale. Des milliers de gens les ont déjà goûtées, alors n’hésitez plus… vous les trouverez dans tous les commerces de bouche des Monts de Lacaune…

LEBON Patrick 05 63 37 41 09

 
 

 

Notre ardoise de Charcuterie et Salaisons

Dans nos montagnes du Haut-Languedoc rayonne depuis des siècles un savoir-faire gourmand, fruit du talent des hommes et d’un terroir complice : les salaisons. Chaque génération a transmis ses secrets : un bon cochon, un tour de main, l’art du sel et du poivre… et un séchage au gré du vent.

Ici, la charcuterie n’a pas « du » mais « des » caractères : les produits frais, les produits cuits (fricandeaux, jambonneaux, boudins, bougnettes, melsats, fritons, pâtés…), les produits séchés (les salaisons).

Le Jambon de Lacaune ®, avec son goût de noisette, en est la plus noble expression et partage son succès avec la saucisse et le saucisson. Dès 1969, des entreprises lacaunaises se sont engagées dans une démarche officielle de qualité en obtenant un Label Rouge sur leurs salaisons (jambon sec, saucisson sec et saucisse sèche). Par cet engagement, elles affichaient leur volonté de se démarquer en garantissant la qualité supérieure de leurs produits.

Salaisons de Lacaune INDICATION GÉOGRAPHIQUE PROTÉGÉE

En 2015, le Jambon de Lacaune, les Saucisses et Saucissons de Lacaune ont obtenu une IGP -Indication Géographique Protégée. L’obtention de l’IGP permet désormais d’ancrer très étroitement les jambons, saucisses et saucissons de Lacaune au lieu géographique où ils sont élaborés. Un territoire de montagne à plus de 800 mètres d’altitude additionné à un climat montagnard aux influences océanique et méditerranéenne propices au séchage et à l’affinage des salaisons sèches.

Notre plateau de fromages

Domaine de la Brebis Lacaune, dont le lait sert à la confection du Roquefort, chèvres et vaches sillonnent également ces prairies verdoyantes pour nous offrir des fromages typiques.

Chèvre : Frais, ou légèrement affinés, nos petits fromages de chèvre sauront rester moelleux et doux. Vous pourrez également les retrouver cendrés à la façon d’un Valençay ou en tomme affinée.

Brebis : Crémeux sous forme d’un pérail ou en tomme, accompagnés d’une confiture de fruits noirs, nos fromages de brebis regorgent de saveurs fines et florales.

Vache : La célèbre tomme de Lacaune est connue pour sa douceur et sa finesse appréciée notamment des enfants. Une version affinée est également à découvrir avec des arômes beaucoup plus prononcés de fruits secs.

Roquefort : La race Lacaune résulte de la sélection des meilleures brebis de différentes races locales autrefois présentes dans le rayon de Roquefort. Elle est donc parfaitement adaptée aux conditions climatiques et à l’environnement de la zone. Avec un rendement en lait supérieur et des qualités rustiques améliorées, la race règne aujourd’hui seule sur la zone de la collecte du lait. Avant son départ de la laiterie ou à son entrée en cave, le « pain » de Roquefort est percé d’une quarantaine de trous sur toute sa hauteur. Cette opération a pour objectif de favoriser le développement du Penicillium roqueforti dans le fromage. Le « pain » de Roquefort est maintenant prêt pour un affinage dans les caves de Roquefort. Durant 15 jours à 3 semaines, le fromage sera exposé nu dans les caves. Quand le chef de cave estime que le développement du Penicillium roqueforti au sein du fromage est suffisant, les « pains » sont emballés et conservés dans des salles à basse température pour poursuivre leur lente maturation. Trois mois minimum sont nécessaires à l’élaboration du Roquefort. Le morceau de Roquefort, destiné au plateau de fro- mages, sera chambré comme un grand vin, une heure au moins avant la dégustation. Il offrira alors, dans toute leur plénitude, son moelleux, son parfum et son goût raffiné. Le lait, issu des brebis Lacaune, est également utilisé pour la confection d’autres mets : caillé, brousse, fromages fermiers…

 

 

 
 

Notre gril

L’agneau : né d’un travail commun entre l’Agno’interpro (l‘Association interprofessionnelle de promotion des agneaux du bassin de Roquefort) et la fondation du patrimoine, l’agneau du patrimoine Lacaune naît chez un éleveur « naisseur» d’une brebis Lacaune à vocation laitière puis est placé en pension chez un éleveur « engraisseur » afin de pouvoir terminer sa croissance après le sevrage. C’est un agneau primeur, le premier agneau français de l’année. Il participe à la restauration et à l’entretien du patrimoine pastoral puisque 1€ par agneau est reversé à la fondation du patrimoine.

La viande de boeuf et de veau : Grâce à ses caractéristiques naturelles adaptées au secteur (facilité d’élevage, rusticité, carcasse lègère à haut rendement), la race limousine s’est largement répandue et représente aujourd’hui la première race en effectif (environ 75%). Elle cohabite avec la race blonde d’aquitaine,et plus marginalement avec les races charolaise et aubrac. Les vaches passent plus de 6 mois au pâturage au grès des saisons. L’hiver, elles restent à l’abri des batiments et profitent des fourrages emmagasinés durant la belle saison et avec des céréales (orge, blé…) produites principalement sur l’exploitation. Ce qui donne un goût authentique à la viande.

Les volailles : L’altitude et le climat de notre moyenne montagne est tout aussi propice à l’élevage de volailles. Poules, poulets, chapons, dindes, oies, pintades, canards… sont le plus souvent élevés en plein air et nourris aux grains et céréales, en accord avec la nature, pour offrir, en plus d’une viande tendre et savoureuse des produits dérivés de qualité (rillettes, fritons, foie gras etc…)

page suivante